Home » , » Migrants : l'Union européenne sur les traces d'Israël ?

Migrants : l'Union européenne sur les traces d'Israël ?

Je me plais souvent à dire qu'Israël a une vingtaine d'années d'avance (parfois moins, parfois plus) sur l'Europe dans un certain nombre de domaines. En matière de lutte contre le terrorisme, de lutte contre l'islam prosélyte et conquérant ou encore en matière de sécessionnisme islamique ou de partition, Israël est confronté depuis une vingtaine d'années, parfois beaucoup plus, à ce que l'Euope est en train de découvrir petit à petit, sans toujours en comprendre réellement les fondamentaux. D'où l'intérêt de l'Union européenne de resserrer ses liens avec Israël.
C'est encore bien loin d'être le cas.

Néanmoins, il semblerait que de petites évolutions voient le jour, sans attendre vingt ans. C'est peut-être le cas en matière d'immigration - du moins peut-être sur le plan de la réflexion.. Il faut dire que la situation était urgente.

Selon un article de Carine Fouteau sur le site Mediapart en effet, un règlement européen en cours de négociation à Bruxelles, envisagerait le renvoi de demandeurs d'asile vers des "pays tiers sûrs". Acculée face à une immigration illégale débordante et incontrôlable, des règles de droit qui limitent le renvoi des clandestins, des décisions de la Cour européenne des droits de l'homme qui les limitent encore plus, et un manque d'application des règles en vigueur, l'Union européenne tenterait de réagir. 
Pour ce faire, elle va piocher dans une pratique de renvoi vers des pays tiers qui existe et se pratique en Israël depuis l'afflux de migrants soudanais, érythréens et autres africains depuis une dizaine d'années. Une pratique qui, quoi qu'en dise les médias européens et quoiqu'en dirait la Cour européenne des droits de l'homme, est plus humaine et protectrice des citoyens que la politique actuelle au sein de l'Union européenne, qui consiste tantôt à accueillir les migrants de façon incontrôlée, tantôt de leur faire croire que leur venue est légitime, tantôt de ne pas leur faire comprendre que l'Europe n'a pas de place pour eux, tantôt de les laisser mourir en mer, et tantôt de laisser une immigration incontrôlée, extra-européenne, ruiner l’identité européenne et provoquer des heurts et des crises de civilisation en portant atteinte à l'identité de l'Europe. 

Il convient donc bien évidemment de ne pas prêter attention à la lecture ridicule et dangereuse qu'en fait l'auteur, qui qualifie le projet de "diabolique" - rien que ça ! - prouvant si besoin en était que Mediapart est bien un site d'information d'idéologie néo-trotskiste et tiers-mondiste.

Si ce texte, proposé par la Commission européenne, d'ordinaire plus immigrationniste, et négocié au sein du Conseil européen, venait à passer, il serait alors d'application directe dans les législations nationales (c'est-à-dire ne nécessitant pas de transposition - à la différence des directives) : voilà qui serait un bon retour de bâton pour tous les européistes immigrationnistes. On peut toutefois douter de la capacité de l'Union européenne à mettre en pratique les règles de renvois des clandestins. La tradition tiers-mondiste de destruction des Etats par l'immigration, est probablement trop forte.

Méïr Ronen - Le Blog des Hébreux
4/12/2017





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Rubriques

Fourni par Blogger.