Home » , , » Le nazislamisme

Le nazislamisme

Salut nazi de hadj Amin El Husseini

Durant la Seconde Guerre mondiale, le "Reich hitlérien" recruta des milliers de volontaires musulmans qui composèrent plusieurs divisions de Waffen-SS et qui, au nom de leur conviction politico-religieuse, adhérèrent au camp nazi.
Ces volontaires musulmans étaient Bosniaques, Albanais, Turcs, Tatars, Tchétchènes, Azéris, Kazakhs, Ouzbeks, et évidemment "Arabes" (il faudrait dire "arabophones" ou mieux encore "arabéens").
Voici la liste de ces divisions musulmanes SS :
- la 21e Division de combat en montagne de la SS "Skanderbeg"
- la 13e Division de combat en montagne de la SS "Hanschar"
- la Légion SS tatare
 
- la Légion SS turkestanaise
 
- la Légion SS de "l’Inde libre" (pakistanaise)
- la Légion SS de "l'Arabie libre" (y compris palestiniste).


Le Grand Mufti musulman de Jérusalem, Haj Amin el Husseini, passait régulièrement ces troupes en revue et les galvanisait par le salut nazi, les "Heil Hitler", et les "Allahu akbar" !


Fascinés par "l'islam conquérant", Hitler et tous les autres "dignitaires" nazis tels que Heinrich Himmler le "Reichsführer" des SS, voyaient dans ces troupes musulmanes des exemples de détermination et de fanatisme dont les autres Waffen SS devaient s'inspirer. 

Musulmans SS en prière
 
Ainsi, et en dépit de son pangermanisme (pseudo) panthéiste, Heinrich Himmler donna aux officiers SS l'ordre de permettre aux volontaires musulmans de "respecter" leur religion, tels que les 5 prières quotidiennes ou la non-consommation de porc et de vin.
Il n'est pas inutile non plus de citer à nouveau quelques "perles" d'Hitler sur l'islam :
"Les peuples régis par l’Islam seront toujours plus proches de nous que la France chrétienne par exemple...

(Testament politique d’Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 2 avril 1945, p. 180)
"
Je conçois que l’on puisse s’enthousiasmer pour le paradis de Mahomet, mais pas pour le fade paradis des chrétiens !"

(Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 13 décembre 1941, p. 141)
"
Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel. Animés par un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le judéo-christianisme qui les en a empêchés !

(Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1954, t. 2, 28 août 1942, p. 297)
"
Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. La religion musulmane serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante."
(Au cœur du troisième Reich, Albert Speer, propos d’Adolf Hitler, éd. Fayard, 1971, p. 138)

Il est donc temps de rappeler à toute la "bien-pensance" mélenchoniste, macroniste, hamoniste, poutouiste, et arthauiste qui osent parler "d'islam modéré", que ces deux termes sont tout aussi antinomiques que "nazisme humaniste" !

David A. Belhassen

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Rubriques

Fourni par Blogger.