Home » , » 35 ans après les accords Begin-Sadate : la paix dans le Sinaï ?

35 ans après les accords Begin-Sadate : la paix dans le Sinaï ?

Les croix gammées de la cravate de Sadate lors de sa visite à Jérusalem, un clin d'oeil à son passé pro-nazi ?
Libération publiait le 9 mars dernier, un article d'Eric de Lavarene, intitulé "Coptes : «Ce qui était chez nous est devenu un enfer»" pour évoquer la situation de la population chrétienne du Nord-est du Sinaï, à Al Arish.
Le titre de cet article est trompeur. Il fait état de "Coptes", alors que la plupart de ces chrétiens opprimés à Al Arish ne sont pas des Coptes, mais des descendants d'Hébreux chrétiens arabisés et arabophonisés lors de la conquête arabo-musulmane de 636 après J.-C.
Ce qui n'enlève rien – bien au contraire – à la trahison à leur égard de l'Etat d'Israël qui en 1977 a abandonné le Sinaï et ses habitants, pour l'offrir "sur un plateau" à Sadate, en contrepartie d'un accord ignominieux appelé de manière non moins ignominieuse "traité de paix", alors qu'il s'agit de capitulation, d'abandon du Sinaï et de trahison !
Car le Sinaï est une terre hébreue ! De tous temps ! Il n'a jamais appartenu à l'Egypte ! C'est le colonialisme et l'impérialisme britannique qui en 1920 a décidé d'arracher le Sinaï du limites du Pays des Hébreux (renommé par ces colonialistes "Palestine" – voir notre article Pour en finir avec l'usage du terme "Palestine") pour le rattacher à l'Egypte !
Et avec qui l'Etat d'Israël a conclu cet "Accord de la honte" ? Avec Sadate, un ancien membre du parti pronazi égyptien qui, durant la Deuxième Guerre Mondiale, s'était porté volontaire pour combattre dans les rangs d'Hitler !
Voici d'ailleurs ce qu'écrivait Sadate en septembre 1953, dans l'hebdomadaire cairote El Moussawar (L'illustré), dans le cadre d'une lettre chaleureuse adressée à Hitler, suite à la rumeur que ce dernier était encore en vie, caché en Egypte : « Mon cher Hitler. Je vous félicite du fond du cœur. Même s'il vous semble que vous avez été battu, en réalité vous êtes le vainqueur Vous pouvez être fier d'être devenu immortel en Allemagne. Nous ne serions pas surpris si vous y apparaissiez de nouveau ou si un nouvel Hitler se levait dans votre sillage. » Signé, Anouar El-Sadate.
Après la ratification de cet "Accord de la honte" - et lors du cocktail officiel donné le 20 Novembre 1977 à l’Hôtel King David à Jérusalem, en "l'honneur" de cette imposture -, Sadate y fit son apparition, applaudi par tout le gratin israélien, bien qu'il arborait une cravate rouge et noir ornée… de croix gammées ! (Voir photo).
Aujourd'hui, toutes les souffrances endurées par les populations chrétiennes du Sinaï, ne sont rien d'autre que la résultante de cet "Accord de la honte".
En effet, après la Guerre des Six-Jours en 1967, Israël avait récupéré et libéré le Sinaï des mains illégitimes de l'occupant égyptien. Les populations chrétiennes y jouissaient de sécurité et de bien- être. Ce n'est qu'après cette trahison de 1977 et l'abandon du Sinaï à l'Egypte, que leur situation se dégrada jusqu'à parvenir à nos jours à cette déportation et cet enfer que vivent les chrétiens.
La seule solution pour la sauvegarde des populations chrétiennes du Sinaï est donc la reprise de ce territoire, originellement hébreu, des mains égyptiennes illégitimes et son intégration dans la souveraineté légitime israélienne. 

David A. Belhassen - Le Blog des Hébreux 
13 mars 2017 






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Rubriques

Fourni par Blogger.