Home » , » Israël devrait-il ouvrir ses frontières comme la France ?

Israël devrait-il ouvrir ses frontières comme la France ?

La France se déshonore une fois de plus en publiant des réponses aux questions au gouvernement qui s'en prennent à Israël, et non au Hamas, suite aux multiples tentatives d'invasion qui se succèdent ces dernières semaines.

“La France réprouve une nouvelle fois les tirs indiscriminés de l’armée israélienne contre des manifestants à Gaza et déplore les cinq nouvelles victimes de ces derniers jours” a déclaré le porte-parole du ministère des affaires étrangères, retweetté par l'ambassade de France en Israël.

“Nous réitérons notre demande de retenue de la part des autorités concernées et d’un usage de la force proportionné, conformément au droit international humanitaire. Nous rappelons le devoir de protection des civils, en particulier des mineurs, et le droit des Palestiniens à manifester pacifiquement” a-t-il encore poursuivi.

La France donne donc une fois de plus du crédit à l'idée qu'il s'agit de "manifestations pacifiques", malgré les pierres et les cocktail molotov jetés, les pneus brûlés, les gamins envoyés devant pour s'attaquer à la frontière (Tsahal a publié des photos dont la France ne tient pas compte), les engins explosifs interceptés plusieurs fois par Tsahal au niveau de la barrière, ainsi que les cerfs volants remplis de combustible inflammable et envoyés en Israël pour brûler ses champs.

Elle donne également du crédit à l'idée qu'il s'agit d'un "usage de la force disproportionné" alors même qu'Israël a largué des tracts à Gaza pour prévenir les habitants de ne pas se rendre près de la frontière, que les tentatives d'invasion se répètent chaque semaine et n'ont aucun autre objectif que d'envahir Israël tel que le Hamas ne s'en cache pas. La France feigne de ne pas voir qu'après les premières controverses sur les méthodes employées par Tsahal, l'armée israélienne a mené ses vérifications internes et maintenu ses instructions.

La France évoque un "devoir de protection des civils, en particulier des mineurs", à qui incombe cette protection et qui Israël doit-il protéger ? Que je sache, Israël n'utilise pas de civils, encore moins de mineurs pour envahir la bande de Gaza. Le devoir de protection incombe au Hamas, mot qui n'est pas même prononcé par la France.

La France voudrait-elle qu'Israël ouvre ses frontières, comme la France l'a fait dans le cadre de l'accord Schengen, quitte à laisser rentrer et sortir des milliers de terroristes responsables de massacres ?

Il faut rappeler qu'Israël n'a pas pour voisins directs la Suisse, l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne, le Luxembourg ou encore la Belgique et Andorre, et qu'ouvrir ses frontières de la sorte relèverait pour Israël à du suicide et un auto-génocide.

Il faut rappeler qu'Israël n'a pas une population de plus de 70 millions de personnes comme la France, ni un territoire aussi vaste que le territoire français (territoire qui constitue d'ailleurs le résultat de l'histoire de colonisation de l'Etat-nation français sur les petits peuples autochtones comme les Bretons, les Basques, les Catalans ou encore les Corses, etc) et qu'une invasion de 30 000 personnes qui serait suivie par encore 30 000 autres, tous récupérés si ce n'est encadrés, motivés et/ou mobilisés par une organisation terroriste comme le Hamas, aurait des conséquences catastrophiques et meurtrières pour Israël.

Enfin il faut rappeler que contrairement à la France visiblement, Israël n'a pas l'intention de laisser sa culture hébraïque autochtone disparaître sous les coups de l'islam conquérant et qu'il compte bien se défendre face à cette nouvelle tentative d'invasion islamique.

Méïr Ronen - 24/4/2018
Le Blog des Hébreux

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Rubriques

Fourni par Blogger.